Le Pathéorama et la lanterne Cocorico

Posté par Patrice Guerin le 28 janvier 2011

En 1923, Pathé, qui s’implante depuis quelques années auprès des particuliers avec le fameux Pathé-Baby, lance un nouveau produit, le Pathéorama.

patheorama01.jpg

Il s’agit d’une visionneuse pour films fixes 35mm qui peut s’adapter sur des petites lanternes de projection afin de former une sorte de lanterne magique des temps modernes. Le but est principalement de pouvoir commercialiser un catalogue de films et d’actualités très riche (350 titres environ) provenant du département cinéma, donc déjà amorti et fabriqué à moindre coût. D’ailleurs les prix de vente confirment bien cet objectif commercial, en 1926 la visionneuse Pathéorama est vendue 14fr.80 pour le modèle laqué noir et 24fr.80 pour le modèle en matière moulé et le film de 2 à 4 frs, quant à la lanterne Cocorico, elle ne valait que 96 francs !

patheorama03.jpg patheorama05.jpgpatheorama06.jpg Les visionneuses Pathéorama

Le premier modèle de visionneuse est en carton bouilli laqué noir, avec un objectif constitué d’une lentille convexe servant de loupe pour visionner le film à la lumière du jour « qui en augmente les dimensions et le relief ». Une porte latérale permet d’introduire le film que l’on déroule ensuite à l’aide d’une grosse molette placée sur le côté opposé à la porte. Au dos de cette porte se trouvent les instructions pour charger le film.

patheoramapub.jpg patheorama07.jpg patheorama11.jpg patheorama12.jpg patheorama13.jpg

Sur ces pages, on voit que le modèle 1924 est laqué noir (mais aussi bleu, tango ou vert) tandis que celui de 1927 est en matière moulée. Par la suite ces visionneuses seront en tôle emboutie et même entièrement en bakélite pour la dernière visionneuse produite après la seconde Guerre Mondiale.

patheorama02.jpg patheorama04.jpg  Les lanternes Cocorico

Afin de permettre la projection familiale, Pathé commercialise une petite lanterne fonctionnant à l’électricité, à l’avant de laquelle se place la visionneuse (ci-dessus à gauche Cocorico n°3). Le système est très simple et permet d’accroître l’usage du Pathéorama à toute la famille, car elle « amène la joie dans les familles en amusant les petits, en intéressant les grands et en instruisant tout le monde ». Il existe différents modèles de lanterne de projection, construite en tôle. Elle est composé d’un socle, d’une boîte à lumière surmontée d’une petite cheminée et d’un emplacement permettant de placer la visionneuse à l’avant duquel se trouve un objectif de moindre qualité qui coulisse dans un tube métallique afin de faire la mise au point.

Voir : La lanterne Pathé Cocorico n°6

patheoramafilm04.jpg patheoramafilm01.jpg patheoramafilm02.jpg patheoramafilm03.jpg Les Films 

Contenu dans des petites boîtes carrées de couleur rose, chaque film mesure un mètre environ et contient entre 35 et 40 vues. Il est constitué par du film 35mm ininflammable dont une des deux rangées de perforations a été supprimé pour le rendre moins large. Ces films existaient en noir, en sépia, coloré (peints à la main) ou en bleu.

Voir : Les débuts du Filmstrip ou Films en bande 35mm

Laisser un commentaire

 

2ndeavicenne |
kadscen |
entre terre et mer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire-Géographie-Educati...
| Oppidum anglicus: the city ...
| Joie en Dieu et Descendance...