• Mes albums récents

    • Album : Publicités
      <b>Retroproj 03</b> <br />
    • Album : Images projetées
      <b>Anatomie 2</b> <br />
    • Album : Lanternes et Projecteurs
      <b>LMnoir 09</b> <br />
    • Album : Illustrations et Gravures
      <b>Chromo roue 3</b> <br />
  • Articles récents

  • Archives

Le projecteur automatique AUTOSCOPE de la Photoscopie

Posté par Patrice Guerin le 14 novembre 2011

 

photoscopec11.jpg

Ce projecteur est présenté dans le “Bulletin de la Société d’Encouragement pour l’Industrie Nationale” de 1932 ; il est aussi nommé dans une lettre de la Commission de l’Enseignement Technique datant du 9 juillet 1932. Il a été mis au point par Georges TOUZET, ingénieur à “La Photoscopie”.

Voir : La PHOTOSCOPIE et les différents PHOTOSCOPES

photoscopiee01.jpg photoscopiee02.jpg

Cet appareil permet d’utiliser la projection fixe dans des conditions nouvelles à l’époque telles que l’automatisation du changement périodique des vues ou la commande à distance sans limite du temps de projection. Il est parfaitement adapté aux usages suivants :
-       pour les cours et conférences lorsqu’on utilise la commande à distance ;
-       pour la publicité avec changement automatique des vues avec un temps de projection identique pour chaque vue.

Ce projecteur pour petit format utilise du film standard 35 mm identique à celui employé dans le cinéma.

Voir : Les débuts du Filmstrip ou Films en bande 35mm

photoscopiee03.jpg L’avancement du film se fait à l’aide d’un moteur (voir schéma ci-contre) et d’un tambour denté commandé par le plateau A. Celui-ci évite le glissement du film et l’arrachement des perforations provoqué par les systèmes à griffes.

Le fonctionnement de l’appareil est sûr et silencieux quel qu’en soit l’usage.  En effet, le moteur utilisé tourne à 500 tr/mn environ, grâce à une forte résistance. Il ne contient aucun liquide, ce qui permet de l’utiliser “dans toutes les positions”.

NB Les documents illustrant cet article sont extraits d’une revue de l’époque, ce qui explique la mauvaise qualité des reproductions, dans l’attente d’autres vues de meilleur qualité.

Source : CNAM – Conservatoire NUMérique

Laisser un commentaire

 

2ndeavicenne |
kadscen |
entre terre et mer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire-Géographie-Educati...
| Oppidum anglicus: the city ...
| Joie en Dieu et Descendance...