• Mes albums récents

    • Album : Publicités
      <b>Retroproj 03</b> <br />
    • Album : Images projetées
      <b>Anatomie 2</b> <br />
    • Album : Lanternes et Projecteurs
      <b>LMnoir 09</b> <br />
    • Album : Illustrations et Gravures
      <b>Chromo roue 3</b> <br />
  • Articles récents

  • Archives

Spectacle de lanterne magique : TROPHONIUS et Geneviève de BRABANT

Posté par Patrice Guerin le 26 juin 2012

Spectacle de lanterne magique : TROPHONIUS et Geneviève de BRABANT dans Images projetees Brabant-00-150x100  Gravure de 1862/63 in “Magasin des Demoiselles”

Face à une assistance de jeunes filles mi curieuses, mi apeurées, le sage TROPHONIUS* habillé en magicien, présente l’édifiante légende de Geneviève de BRABANT.

Brabant-01-150x40 dans Lanternes magiques  1 – Jeunesse de Geneviève de Brabant / 2 – Geneviève de Brabant épouse le seigneur Siffroy

Brabant-02-150x41 dans Projecteurs jouet  3 – Départ de Siffroy pour la guerre / 4 – Geneviève reçoit des nouvelles de son époux

Brabant-03-150x40  5 – Golo intendant du comte se jette aux genoux de Geneviève et lui déclare son amour / 6 – Golo fait mettre en prison Geneviève qui donne le jour à un fils dans son cachot

Geneviève de BRABANT, est une héroïne légendaire du Moyen-Age qui a parfois été considérée comme une sainte. Accusée d’adultère après le départ de son mari parti en croisade contre les Sarrasins, l’intendant GOLO la confie à des domestiques pour être mise à mort dans la forêt. Emus par sa grâce et sa maternité, ceux-ci l’abandonnent avec son enfant dans ce lieu sauvage où elle survit pendant de nombreuses années grâce au lait d’une biche qui les prit sous sa protection. De nombreuses années plus tard lors d’une chasse, son mari SIFFROY les retrouve blottis au fond d’une grotte. Reconnaissant le caractère miraculeux de cette rencontre, il rentre triomphalement à la cour et fait exécuter le coupable. Epuisée par des années de privation, la princesse meurt peu de temps après.

Brabant-04-150x40  7 – Le comte Siffroy est poursuivi par des remords / 8 – Les serviteurs chargés par Golo de faire mourir Geneviève et son enfant lui laissent la vie

Brabant-05-150x41  9 – Geneviève apprivoise une biche qui sert de nourrice à son enfant / 10 – Siffroy en poursuivant une biche retrouve Geneviève au fond d’une grotte et reconnaît son innocence

Brabant-06-150x40  11 – Siffroy ramène Geneviève dans son palais / 12 – Mort de Geneviève, Siffroy est dans une grande douleur

__________________

* Issu de la mythologie grecque, TROPHONIOS est connu comme étant le fils d’Erginos, roi d’Orchomène, ou d’Apollon lui-même. Selon la légende il aurait fait des constructions dans le domaine de la magie, des chambres closes et secrètes, intermédiaires entre l’ici et l’au-delà. Aidé de son frère AGAMEDE, il serait aussi l’architecte du temple d’Apollon à Delphes, Héros selon les uns, brigand selon les autres, son nom est associé à la richesse, à la fécondité exceptionnelle et à la survie. Il eut droit à un oracle en Béotie. Les consultants se purifiaient dans les eaux de la rivière Hercyné et sacrifiaient au génie de Trophonios. Ils sortaient de l’épreuve tellement terrifié qu’on en a tiré l’expression : « avoir consulté l’oracle de Trophonios » pour désigner quelqu’un à l’air sombre. Selon monsieur DE FONTENELLE (1657-1757) « Combien toutes ces ablutions et ces expiations, et ces voyages nocturnes, et ces passages dans des cavernes obscures, remplissaient-elles l’esprit de superstition, de frayeur et de crainte ? »

Voir : La lanterne magique ou le spectacle amusant

Publié dans Images projetees, Lanternes magiques, Projecteurs jouet | Pas de Commentaire »

Les projections lumineuses dans les églises

Posté par Patrice Guerin le 5 juin 2012

Les projections lumineuses dans les églises dans Lanternes magiques Eglise-01-150x131

Dans de nombreuses paroisses, les projections servent tout d’abord au catéchisme de Première Communion. Par la suite certaines prêtres les utilisent dans les églises afin d’illustrer la prêche durant le Carème « pour faire aimer les vérités de la religion, et cela vaut mieux que les contes de fées d’autrefois qui laissaient de si fortes et sottes impressions ».

En 1903, on peut assister à ces spectacles en plusieurs églises de Paris, notamment à Sainte-Elisabeth et à Sainte-Anne de la Maison-Blanche, où l’auditoire est surtout composé d’hommes, afin de leur apporter un appoint considérable à l’attrait des instructions du soir.

Eglise-02-150x102 dans Projections et Enseignement  Déposition de la Croix, de FRA-BARTOLOMEO, galerie Pitti à Florence.

Durant la messe dominicale, la toile est déroulée devant le cœur tandis que la lanterne, placée près de l’orgue, « envoie dans un faisceau lumineux des tableaux de maîtres ou des scènes qui se rapportent au sujet enseigné ». A Sainte-Elisabeth, le chanoine GERBIER  achève d’abord son sermon et montre ensuite des tableaux de 5 mètres de diamètre. A Sainte-Anne, l’abbé POULIN évoque au fur et à mesure les tableaux de 8 mètres de base, en les expliquant « des deux côtés, l’auditoire nombreux, populaire et intelligent, suit avec respect et intérêt ». A la fin du sermon, la toile s’abaisse facilement en se roulant pour que la messe puisse continuer normalement.

Source : “Le Pèlerin” n° 1369 du 29 mars 1903. Voir : Histoire de la Maison de la BONNE PRESSE

Déjà aux Etats-Unis à la fin des années 1870, on pouvait voir dans certains lieux de culte des pasteurs utiliser la lanterne magique pour intéresser leur auditoire.

Eglise-03-150x111 dans Projections pour Spectacles  Priere-01-150x150 Priere-02-150x150  Priere-03-150x150  Priere-04-150x150

Au Massachusetts, la lanterne magique remplace le livre de chants « Plus près de toi mon dieu, plus près de toi… ». Mars 1879.

Cependant, en 1912, La Vatican publie un décret interdisant les projections d’images fixes ou animées dans les églises, ce qui contraint la Maison de la Bonne Presse à modifier sa stratégie de production.

Voir : Séance de lanterne magique au Vatican, devant le Pape LEON XIII

 

Publié dans Lanternes magiques, Projections et Enseignement, Projections pour Spectacles | Pas de Commentaire »

Lanterne d’agrandissement EGBER

Posté par Patrice Guerin le 1 juin 2012

Lanterne d’agrandissement EGBER dans Lanternes projection Egber-01b-1024x432

Cette lanterne d’agrandissement, qui date des années 1920/30, est d’une apparence peu commune avec son rhéostat intégré et de construction particulièrement soignée.

Egber-02-150x123 dans Lanternes projectionEgber-03-150x119Egber-04-150x119     Egber-08-150x112

Elle est constituée d’un corps en métal peint, sans cheminée mais avec des lamelles de refroidissement placées sur le dessus. A l’arrière une porte s’ouvre vers le haut pour donner accès à l’ampoule. Un rideau en tissu noir peut se déployer pour permettre de reculer le système d’éclairage sans que la lumière ne puisse filtrer. Devant le condensateur de 110mm, la lanterne est équipée d’un soufflet en cuir à très grand tirage (30cm environ) dont le support coulisse dans le socle en bois.

Egber-11-150x100  L’objectif ne possède aucune marque. Il est composé de deux parties, l’avant coulissant par rotation guidée par un axe qui se déplace dans une fente.

Egber-09-150x100   Egber-10-150x100  Egber-13-104x150   La lanterne EGBER est conçue pour fonctionner avec un éclairage électrique. Elle possède un câblage intégré qui va de la prise d’alimentation latérale en passant par un voltmètre est un rhéostat.

Egber-12-150x114L’ampoule électrique de 110v 350w, montée sur un socle universel, se branche directement à l’intérieur de la lanterne.

Egber-05-150x95  Si vous possédez d’autres informations (articles, publicités, photos) sur cette marque ou sur cet appareil nous vous remercions de bien vouloir nous les communiquer pour compléter l’article.

Publié dans Lanternes projection | Pas de Commentaire »

 

2ndeavicenne |
kadscen |
entre terre et mer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire-Géographie-Educati...
| Oppidum anglicus: the city ...
| Joie en Dieu et Descendance...