• Mes albums récents

    • Album : Publicités
      <b>Retroproj 03</b> <br />
    • Album : Images projetées
      <b>Anatomie 2</b> <br />
    • Album : Lanternes et Projecteurs
      <b>LMnoir 09</b> <br />
    • Album : Illustrations et Gravures
      <b>Chromo roue 3</b> <br />
  • Articles récents

  • Archives

La tentation de Saint-Antoine le Grand

Posté par Patrice Guerin le 4 mars 2014

Depuis le Moyen-Age, l’histoire de saint Antoine le Grand a inspiré de nombreuses œuvres, aussi bien religieuses que profanes, dans des domaines très variés : peintures, musiques, littérature, etc.

Antoine 01  Statue de saint Antoine et son cochon, collégiale d’Uzeste en Gironde

Cet ermite est né en Egypte vers 251. Adulte, il se serait retiré dans le désert pendant 13 ans durant lesquels il subit, tout comme le Christ, les attaques de démons prenant l’apparence de bêtes féroces ou sensuelles. Il est mort vers 356 à l’âge de 106 ans !

Antoine 02  Cette gravure de Jacques CALLOT (1592-1635) figurait dans le cabinet de travail de FLAUBERT à Croisset – Source Gallica

Gustave FLAUBERT (1821-1880) lui consacra un poème en prose dans lequel il détailla la vie particulière de ce saint. « Sur une montagne. A l’horizon, le désert ; à droite, la cabane de Saint-Antoine, avec un banc devant sa porte ; à gauche, une petite chapelle de forme ovale. Une lampe est accrochée au-dessus d’une image de la Sainte Vierge ; par terre, devant la cabane, des corbeilles en feuilles de palmiers. Dans une crevasse de la roche, le cochon de l’ermite dort à l’ombre. Antoine est seul, assis sur le banc, occupé à faire ses paniers ; il lève la tête et regarde vaguement le soleil qui se couche… Les formes vagues du fond, à peine entrevues jusqu’à présent, commencent à se discerner dans la brume, mais telles que des ombres chinoises à travers un transparent, plates, sans relief ni couleur. Ce sont les sept Péchés Capitaux, Envie, Avarice, Luxure, Colère, Gourmandise, Paresse, Orgueil, et une huitième ombre plus petite, la Logique. A mesure que l’une d’elles s’est un peu avancée pour parler, elle rentre ensuite avec les autres, qui se tiennent toutes ensemble au fond à droite, du côté de la cabane du saint. » Extrait de la version de 1849.

Antoine 03

Au XIXe siècle l’imagerie populaire s’empare de cette légende et donne de ce saint, accompagné de son fameux cochon, des représentations très fantaisistes.

Antoine 05  Antoine 06

Antoine 07  Antoine 08

Antoine 09  Antoine 10

Sur ces plaques de lanterne magique, on découvre saint Antoine confronté à un certain nombre de monstres hideux et de diables multicolores. « L’on voyait sur un trône… Le saint craignant de pécher… Sur un sopha une diablesse en falbalas… Courez vite prenez le Patron… On vit des démons de tous les cantons… Quelques uns prirent le cochon… Ah grand Dieu, que je l’échappai belle… etc »

Antoine 04  Imagerie d’Epinal N°3027 éditions Pellerin et Cie.

Après avoir guéri la femme du roi de Navarre, possédée du démon, Saint-Antoine est rattrapé par une truie qui cherche à attirer l’attention du saint homme sur son affreux cochonnet qui est aveugle. Pris de compassion, l’ermite touche les yeux du petit cochon. Aussitôt ce dernier pousse un grognement de satisfaction et se met à gambader autour de son bienfaiteur !

Voir : Les images d’Epinal et la lanterne magique

Rivire / Henri / 1864-1951 / 0070. La Tentation de saint Antoin  Pièce d’ombres représentée pour la première fois au théâtre du Chat Noir le 28 décembre 1887 – Source BNF

Cette “féérie à grand spectacle” en 2 actes et 40 tableaux est l’œuvre de Henri RIVIERE sur une musique nouvelle et arrangée par Albert TINCHANT et Georges FRAGEROLLE. On y retrouve un certain nombre de “tentations” telles que la Gourmandise avec les halles et le vin, l’Avarice avec le jeu, le veau d’or et la bourse, l’Orgueil, la Science, la Mer, le Ciel, etc. Une grande partie du deuxième acte est consacré au “Cortège et défilé de la reine de Saba” avant de se terminer sur une procession des dieux du monde entier : les dieux scandinaves Odin avec les Walkyries suivis d’Apollon, des Muses, des dieux Egyptiens, de Vischnou avec Laskmi “assis sur le serpent Ananta”, de Buddha, des dieux Japonais, etc.

Voir : Pièce d’ombres La Marche à l’Etoile

De nombreuses autres représentations de la tentation de saint Antoine ont existées, telles que les films de Georges MELIES en 1898 cliquer ici et de Vincent LORANT-HEILBRONN en 1906.

Antoine 12   Antoine 13

Aujourd’hui le sujet est tombé dans l’oublie malgré quelques réminiscences de représentations telles que ces timbres illustrés par un tableau de Gérôme BOSCH (2012) et par un tableau de Salvador DALI (2004). Grâce à son cochon, saint Antoine le Grand est le patron des éleveurs de porcs et des charcutiers, fêté le 17 janvier !

 

Laisser un commentaire

 

2ndeavicenne |
kadscen |
entre terre et mer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire-Géographie-Educati...
| Oppidum anglicus: the city ...
| Joie en Dieu et Descendance...