MOLTENI et les photographiques de la Société de Géographie

Posté par Patrice Guerin le 17 août 2018

Geographie 1  Cabinet d’un navigateur, par Adriaen COLLAERT ,vers 1580.

En juillet 1821 La Société de Géographie est fondée à Paris ; c’est la toute première institution de ce genre, suivie de Berlin en 1828, Londres en 1830 et Saint-Pétersbourg en 1845. Deux cent vingt-sept personnalités ont participé à sa création, dont les plus grands savants de l’époque, tels que CHAMPOLLION, CUVIER, DUMONT D’URVILLE, Von HUMBOLDT, LAPLACE, MONGE.

Geographie 2Médaille d’argent de la Société de Géographie, frappée pour son cent cinquantenaire (1821-1971).

Elle a pour buts de concourir aux progrès de la géographie et d’encourager les voyages de découvertes dans les contrées encore inconnues. De plus elle contribue au financement des expéditions et offre des récompenses à leur retour, dont le prix MOLTENI  décerné tous les trois ans, à partir de 1903, « à l’explorateur français qui aura rapporté et donné à la Société la collection de photographies la plus intéressante, tant au point de vue géographique qu’au point de vue photographique.»

Geographie 3 Fig.3 Plan du Rez-de-Chausée, avec la grande salle de réunion à l’arrière du bâtiment.

En 1878, la Société de Géographie acquiert un terrain sur le boulevard Saint-Germain en cours de percement, et fait construire un immeuble sur cinq niveaux destiné à abriter ses bureaux, sa bibliothèque, des espaces pour l’organisation d’expositions de photographies et une grande salle de conférence. Pouvant accueillir plus de 400 personnes, celle-ci est équipée d’un tableau noir qui peut être converti en écran de projection.

Geographie 4  Nouvelle salle de réunion et de projection. Le Magasin Pittoresque 1885 page 336.

Dans ces nouveaux locaux de très nombreuses conférences sont organisées, permettant aux explorateurs et autres grands voyageurs de présenter leurs expéditions. Celles-ci sont souvent accompagnées par la projection de photographies effectuée par Alfred MOLTENI en personne, qui est lui-même membre de la Société depuis 1874.

Voir : L’enseignement par les yeux

Geographie 5 Lettre de M. BOUQUET DE LA GRYE à MOLTENI, 21 février 1884. Source Musée français de la Photographie / Conseil départemental de l’Essonne.

« Monsieur, je vous envoie le complément des épreuves à faire pour la projection du 1ermars. Il n’en manque qu’une que je suis en train de dessiner et que je vous envoie par la poste si je ne renonce pas à l’achever. Je vous serais obligé de mettre comme autrefois du bleu sur la mer, cela faisait très bien et agrémentait la projection des cartes géographiques. Agréer je vous prie l’assurance de mes sentimens dévoués. »

Non seulement MOLTENI assure la plupart des projections, mais il prépare, à la demande des conférenciers, les clichés nécessaires à leurs exposés. C’est ainsi qu’il reproduit en vues sur verre normalisées (8,5x10cm) de nombreuses cartes, dessins ou illustrations qu’il colorise parfois, ainsi que des photographies papier ou des clichés sur verre ayant d’autres formats.

Geographie 6Catalogue Molteni N°104bis. Consultation CLIQUER ICI

En échange d’une prestation gratuite, MOLTENI obtient le droit d’exploiter cette fabuleuse collection d’images dans ses catalogues afin qu’elle soit largement diffusée, principalement dans le milieu de l’enseignement.

Geographie 7 Pérou [groupe hétéroclite] / mission WIENER ; photographe WIENER ; photo reproduite par MOLTENI pour la conférence donnée par WIENER en 1876. Source Gallica BnF-Sté de Géographie.

Constatant le grand intérêt pour ces images, la Société de Géographie sollicite les dons de photographies à caractère géographique auprès des voyageurs solitaires, des diplomates, des expéditions scientifiques et des missions religieuses, civiles ou militaires. En quelques années plusieurs milliers d’images sont reçues et constituent l’embryon d’une collection qui ne cessera de croître au cours des décennies.

Geographie 8 Site BNF Gallica-Sté Géographie. Consultation CLIQUER ICI

Depuis 1942 le département des Cartes et Plans de la BnF est dépositaire des collections de la Société de géographie. Le fonds iconographique compte 100 000 photographies sur papier et 43 000 sur plaques de verre, prises dans le monde entier entre 1850 et 1950.  Les images les plus saisissantes et les plus significatives de ce fonds sont en ligne sur Gallica et présentées dans un livre publié à l’automne 2007. Format : 27×33 cm, 239 pages, 254 illustrations, relié sous jaquette.

Lien dossier de presse exposition et livre  : CLIQUER ICI

Pour découvrir l’explorateur dans diverses situations rocambolesques : Une leçon de géographie en 1905, par Henry MIRANDE

 

 

Publié dans Images projetees | Pas de Commentaire »

Dance of Ghosts and Death – Danse du fantôme avec la mort

Posté par Patrice Guerin le 5 août 2018

Squelette 1  Dessin de Christiaan HUYGENS (1659). Source : Leiden University Library, HUG 10 f076v

Ce dessin, inspiré de “La Danse de mort”de Hans HOLBEIN (1538), représente différentes attitudes d’un squelette jouant avec sa tête. Il a été réalisé de la main même de Christiaan HUYGENS au XVIIe siècle. C’est la toute première représentation des images qui figureront sur les plaques animées des XVIIIe et XIXe siècle.

Squelette 2  Représentation symbolique d’un spectacle de ROBERTSON figurant sur son caveau au cimetière du Père Lachaise à Paris

Les fantômes, squelettes et autres têtes de mort furent des sujets de prédilection dans les spectacles de fantasmagoriques de la fin du XVIIIe et du début du XIXe siècle. Elles firent le succès des spectacles du célèbre physicien ROBERTSON durant la Révolution française.

Voir : Spectacle de fantasmagorie ROBERTSON

Squelette 3  “Danse du fantôme avec la Mort”, seule représentation connue de ce sujet. Format 10×29,7 cm.

Cette plaque de lanterne magique, intitulée “Dance of Ghosts and Death,est d’origine anglaise et date probablement de 1830-1850. Elle présente trois images d’un fantôme dansant avec un squelette. Fantôme ou personnage en chemise de nuit ? En effet celui-ci est assez jovial en semble bien vivant, contrairement aux représentations de l’époque de la “Danse de la mort” où les mortels sont présentés comme raides et tristes. 

Squelette 4  Cliquer sur l’image pour voir l’animation réalisée à partir des vues de la plaque ci-dessus.

Il convient de préciser que les trois vues figurant sur cette plaque ne permettent pas de faire ce genre d’animation avec une lanterne magique, puisqu’elles sont placées côte à côte sur la même plaque. Il aurait fallu qu’elles soient sur trois supports (tableaux) différents, projetés rapidement par une lanterne triple, pour obtenir cet effet.

Squelette 5  Fable de La Fontaine : La Mort et le Bûcheron

Squelette 6  Fantaisie N°5 : Le magot de mon oncle Greluchet

A la fin du XIXe siècle, le squelette est représenté à de nombreuses reprises sur des plaques de lanterne magique pour symboliser la Mort. Il est moins effrayant que dans les premières représentations car ces plaques sont généralement destinées aux enfants.

Voir : Ghosts Geister & Fantômes in the theater

 

 

 

Publié dans Images projetees, Projections pour Spectacles | Pas de Commentaire »

 

2ndeavicenne |
kadscen |
entre terre et mer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire-Géographie-Educati...
| Oppidum anglicus: the city ...
| Joie en Dieu et Descendance...