Athanasius KIRCHER et la lanterne magique

Posté par Patrice Guerin le 16 janvier 2011

Athanasius KIRCHER et la lanterne magique dans Brevets et inventeurs kircher-01-150x98

Beaucoup considèrent qu’Athanasius KIRCHER (voir PORTRAITS) est le premier à avoir décrit la lanterne magique dans un traité sur la lumière intitulé “Ars magna lucis et umbræ”.

Voir : La lanterne magique dans les cabinets de physique

kircher02 dans Lanternes magiques  Lanterne close, lampe à réflecteur, objectif convergent, peinture sur verre, tout est minutieusement indiqué dans son ouvrage.

kircher03.jpg

Ce dessin ne représente pas vraiment une lanterne magique mais plutôt un moyen d’accroître la lumière dans une lanterne. Voici ce qu’il en disait à l’époque : « Construisez une lanterne d’une forme cylindrique, telle qu’elle est représentée ici. Placez à sa base un miroir concave ayant autant que possible une forme parabolique. Au foyer de ce miroir, fixez la flamme d’une chandelle et vous obtiendrez ce qui est nécessaire, pour que cette lanterne brille avec un éclat extraordinaire… Si les côtés inférieurs du cylindre sont garnis avec de l’étain poli en forme d’ellipse, ils augmenteront la lumière. Le figure ci-dessus démontre suffisamment l’invention : AB représente le miroir concave, F la flamme, E la poignée latérale et D l’ouverture (ou fenêtre)  ».

Publié dans Brevets et inventeurs, Lanternes magiques | 1 Commentaire »

Lanterne magique perfectionnée

Posté par Patrice Guerin le 25 décembre 2010

Cette lanterne magique, apparue dans les année 1880, est intéressante car elle représente un modèle intermédiaire entre les lanternes magiques enfantines et les lanternes de projection dont elle possède tous les équipements.

lantmagique23.jpg lantmagique24.jpg lantmagique21.jpg lantmagique22.jpg lantmagique25.jpg

Cette lanterne de taille moyenne est équipée d’une lampe à pétrole à une ou plusieurs mèches montée sur un réservoir formant la base de l’appareil, lui-même fixé sur un socle en acajou. Le corps de la lanterne est articulé avec une charnière de façon à accéder aux mèches. Un condensateur double de 75mm de diamètre est enchâssé dans une plaque de métal fixée en avant du réservoir. Cette plaque supporte la glissière pour les vues et le cône de l’objectif. Celui-ci comprend une lentille simple achromatique montée dans un tube qui coulisse dans le cône pour obtenir la mise au point.

A l’époque, il était indiqué que cette lanterne pouvait donner un disque de 1m50 de diamètre avec un grossissement de 400.

Voir : Lanterne magique vernie noir - La lanterne magique GLORIA - Lanterne magique classique

Publié dans Lanternes magiques | Pas de Commentaire »

Lanternes magiques jouet

Posté par Patrice Guerin le 19 décembre 2010

Lanternes magiques jouet dans Lanternes magiques Chromo-Lanterne-32-150x94

Une lanterne magique est un instrument d’optique qui permet de projeter une image agrandie sur une surface (ou écran) plus ou moins éloignée.

lantmagique01.jpg

Elle se compose de trois éléments principaux :  
A – une source de lumière contenue dans une boîte opaque (camera obscura) souvent munie d’une cheminée ;
B – un objectif équipé de une ou plusieurs lentilles de verre permettant de focaliser, d’agrandir et de projeter l’image sur un écran blanc ;
C – des vues transparentes peintes sur verre qui se placent entre la source lumineuse et l’objectif.

lantmagique06.jpg Depuis plus de trois siècles, il existe différentes descriptions de la lanterne magique mais on l’a rarement vue et les quelques exemplaires figurant dans les musées ont servi à des expérimentations scientifiques ou à des spectacles fantastiques.

lantmagique02.jpg lantmagique03.jpg lantmagique04.jpg

On peut considérer que la lanterne magique s’est surtout développée durant la deuxième moitié du XIXe siècle, en France (Lapierre, Aubert) et en Allemagne (Planck, Bing, Carette). Il s’agissait d’un jouet amusant pour les enfants et certaines grandes personnes, mais peu efficace car possédant une source lumineuse trop faible (bougie ou lampe à pétrole). Elle faisait partie des incontournables cadeaux de Noël vendues dans de luxueux petits coffrets “tout équipé”.

lantmagique19.jpg lantmagique18.jpg lantmagique17.jpg lantmagique16.jpg lantmagique12.jpg lantmagique11.jpg lantmagique08.jpg  Collection F.B.

Il existait deux grandes familles de lanternes magiques. Les lanternes “simples“ à l’intérieur desquelles se trouvait un système d’éclairage rudimentaire (bougie, lampe à huile ou mini lampe à pétrole) et les Lampascopes qui ne comportaient pas de source lumineuse, car ils se plaçaient comme un globe sur les lampes à pétrole ou à huile de type courant.

lantmagique07.jpglantmagique15.jpg lantmagique20.jpg lantmagique05.jpg

A la fin du XIXe siècle la naissance du cinéma offrit un regain d’intérêt pour ces petites lanternes magiques tombées en désuétude au profit de lanternes de projection plus puissantes, destinées à d’autres usages.
Voir : Lanternes de projection et d’agrandissementLa lanterne magique ou le spectacle amusant - 
Les projecteurs publicitaires en carton des années 50


Publié dans Lanternes magiques, Projecteurs jouet | Pas de Commentaire »

Lanterne magique classique

Posté par Patrice Guerin le 19 décembre 2010

Beaucoup de lanternes magiques du XIXe siècle étaient fabriquées selon différents modèles et différentes tailles par modèle.

lantcarre02.jpg lantcarre03.jpg lantcarre04.jpg lantcarre05.jpg lantcarre06.jpg

Cette lanterne, dite “classique” est la plus courante et possède de très nombreuses versions et dimensions.

lantcarre00.jpg  Extrait du catalogue Deloye 1895

Voir : Lanterne magique vernie noir - Les progrès de la lampe à huile à la fin du XVIIIe siècle

Publié dans Lanternes magiques, Projecteurs jouet | Pas de Commentaire »

Fantascope en forme de lanterne magique

Posté par Patrice Guerin le 19 novembre 2010

Dans son catalogue de 1844, la “Manufacture d’instruments d’optique et de mathématiques de BURON” située au 10 rue des trois Pavillons à Paris (actuelle rue Elzévir dans le IIIe arrondissement), consacre un chapitre entier aux chambres claires (camera lucida), chambres noires (camera obscura), prismes divers, lanternes magiques et accessoires ainsi que fantasmagories et accessoires.

Voir : La manufacture d’instruments d’optique BURON

Fantascope en forme de lanterne magique dans Lanternes magiques 4-Fantascope-4-212x300

On y voit deux types de fantascopes ou “Fantasmagories” comme indiqué dans le catalogue. Le premier modèle est en fer blanc noirci, avec une porte latérale coulissant verticalement. Elle un objectif à crémaillère mis en mouvement par une petite manivelle. Il peut être muni d’un obturateur coulissant et de diaphragmes mobiles. La lanterne est équipée d’un condensateur (demi-boule) soit de 9,5 cm soit de 11 cm. La source d’éclairage est une lampe Quinquet qui peut être accrochée ou posée à l’intérieur de l’appareil.

4fantascope1.vignette dans Lanternes magiques  4fantascope2.vignette  4fantascope3.vignette

Le second modèle est composé d’une grosse lanterne en bois fixée sur un chariot à roulettes. L’objectif à crémaillère, équipé de diaphragmes mobiles, est placé à l’intérieur d’un porte objectif carré, en bois. Le condensateur (demi-boule) est de 11 cm. La source d’éclairage est «  un fort Quinquet en cuivre brûlant à blanc avec réflecteur » accrochée à l’intérieur de l’appareil.

4-Fantascope-5-106x150 Tableaux de fantasmagorie ordinaire

« La fantasmagorie ordinaire ne fait voir que les peintures transparentes : le mégascope, au contraire, donne la représentation amplifiée des objets opaques, tels que bustes, reliefs, pièces mécaniques, etc ».

4-Fantascope-6-106x150 Accessoires pour les expériences du mégascope

C’est pourquoi il existe dans ce catalogue un deuxième Fantascope “double” qui permet d’associer projection de fantasmagories ordinaires et projection de “mégascope lucernal”. Pour cela le corps de la lanterne est divisé en deux chambres avec deux objectifs et contient deux quinquets avec réflecteurs. Divers accessoires en volume : bustes, tombeau, tête de mort ailé ou fantôme sont disponibles ainsi que des appareils « pour imiter la pluie, la grêle, le bruissement du vent, ainsi que le tonnerre ou le bruit du canon ».

Voir : Spectacle de fantasmagorie ROBERTSON -

Publié dans Lanternes magiques | Pas de Commentaire »

Chromos lanterne magique enfants

Posté par Patrice Guerin le 15 novembre 2010

«  Qu’elles sont délicieuses les réunions dans lesquelles l’enfance, la jeunesse et l’âge mûr prennent, par différents motifs, un intérêt égal aux scènes, même comiques, si vivement projetées sur l’écran. Quel doux spectacle que celui d’enfants si agréablement transportés par les changements rapides de forme et de couleur, par ces poses grotesques, et dont les éclats de rire, naïvement contagieux, trouvent dans la jeunesse et la vieillesse des échos spontanément sympathiques. »
“L’art des projections”, par l’abbé MOIGNO 1872 (voir PORTRAITS).

chromoenfants01.jpg chromoenfants02.jpg chromoenfants03.jpg chromoenfants04.jpg chromoenfants05.jpg chromoenfants06.jpg chromoenfants07.jpg chromoenfants10.jpg chromoenfants09.jpg chromoenfants08.jpg

NB L’avant-dernière vue figure sur un coffret de lanterne magique. Dans le dernier chromo, l’image projetée se voit en transparence à travers le carton.

Voir : La lanterne magique ou le spectacle amusant

Publié dans Gravures et Chromos, Lanternes magiques, Projecteurs jouet | Pas de Commentaire »

Lanterne magique carnaval d’Aix en Provence

Posté par Patrice Guerin le 13 novembre 2010

Le singe et la lanterne magique.

Lanterne magique carnaval d'Aix en Provence dans Gravures et Chromos cpalanternecarnaval.vignette  CPA-Lanterne-Carnaval-2-150x95 dans Lanternes magiques
A gauche, photographie Artistique Henry FLY – A droite Edit. Bouis

XXXIIIe corso carnavalesque d’Aix en Provence en 1926.

Publié dans Gravures et Chromos, Lanternes magiques | Pas de Commentaire »

123
 

2ndeavicenne |
kadscen |
entre terre et mer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire-Géographie-Educati...
| Oppidum anglicus: the city ...
| Joie en Dieu et Descendance...