• Accueil
  • > Recherche : lanterne magique

Résultats de votre recherche

Jouets d’optique

Posté par Patrice Guerin le 15 novembre 2010

  jeuxoptique02.jpg jeuxoptique03.jpg jeuxoptique04.jpg jeuxoptique05.jpg jeuxoptique06.jpg thaumatrope04.jpg

Quelques gravures et chromos représentant des jeux et jouets d’optique, de gauche à droite :
- lanterne pyrique avec projection d’ombres chinoises d’origine chinoise
- zootrope (et non pas kaléidoscope)
- Praxinoscope de projection : Emile REYNAUD, le Théâtre Optique et les Pantomimes lumineuses
- boîte d’optique
- optique et mécanique avec lanternes magiques : La lanterne magique dans les cabinets de physique
- thaumatrope à la lanterne magique : LE THAUMATROPE à la lanterne magique

Publié dans Gravures et Chromos, Projecteurs jouet | Pas de Commentaires »

Lanterne magique carnaval d’Aix en Provence

Posté par Patrice Guerin le 13 novembre 2010

Le singe et la lanterne magique.

Lanterne magique carnaval d'Aix en Provence dans Gravures et Chromos cpalanternecarnaval.vignette  CPA-Lanterne-Carnaval-2-150x95 dans Lanternes magiques
A gauche, photographie Artistique Henry FLY – A droite Edit. Bouis

XXXIIIe corso carnavalesque d’Aix en Provence en 1926.

Publié dans Gravures et Chromos, Lanternes magiques | Pas de Commentaires »

Lanterne magique chromos à système

Posté par Patrice Guerin le 13 novembre 2010

chromorouer.jpg  chromorouev.jpg  chromorouet.jpg

 

Chromo roue 2 R°  Chromo roue 2 V°  Chromo roue 2 T

Un chromo à système ressemble à un chromo normal dans son aspect et ses dimensions. Il est équipé d’une roue fixée au dos permettant de présenter un certain nombre de vues différentes sur la face avant, simulant ainsi l’illusion d’une projection.

chromosysteme23.jpg chromofantaisie04.jpg

Le dernier chromo possède trois roues permettent de changer le nom et la date du jour, ainsi que le mois.

Chromo roue-jour  Chromo roue-nuit

Autres vues à système, il existe des chromos ou cartes offrant deux possibilité de visionnage : soit en directe, soit par transparence. Ce procédé permet d’avoir deux visions d’un même sujet comme l’effet jour / nuit qui a été utilisé dès le XIXe siècle dans les Polyoramas, puis plus tard dans les vues fondantes.

Chromo roue 3

Voir : Polyorama Panoptique - Vues fondantes – Dissolving views

 

Publié dans Gravures et Chromos, Projecteurs jouet | Pas de Commentaires »

Publications

Posté par Patrice Guerin le 13 novembre 2010

Présentation des livres ou catalogues concernant principalement les Projections Lumineuses écrits par Patrice GUERIN de façon individuelle ou collective.

 

Livre Strasbourg  Ouvrage collectif publié en septembre 2019 par les “Presses Universitaires de Strasbourg”. Ce livre intitulé “La Plaque Photographique” s’inscrit dans les recherches actuelles sur le patrimoine pédagogique et scientifique. Il témoigne d’une volonté de mieux connaître les vues sur verres du XIXe siècle pour les valoriser et les conserver. Patrice GUERIN y présente “La Collection Molteni de vues sur verre”. Il se compose de 476 pages et 75 illustrations dont 47 en couleurs.

Pour en savoir plus CLIQUER ICI

Molteni-livre2 Molteni-livre3  Sorti en décembre 2017, ce livre présente tous les appareils en rapport avec les Projections Lumineuses, fabriqués et commercialisés par la Maison MOLTENI puis par ses repreneurs RADIGUET & MASSIOT, depuis la création de l’entreprise familiale en 1782 jusqu’aux années 1930. Ce premier volume consacré aux “Appareils et Accessoires” représente les prémices d’un important travail sur la Maison MOLTENI. Un second livre concernera les “Vues et Conférences”, un troisième traitera des “Famille et Maison” et enfin un dernier volume clôturera le sujet par les “Eclairages de Projection”.

Il se compose de 340 pages et comporte près de 600 visuels (gravures et photographies) présentant de très nombreuses informations, photos d’appareils et documents inédits.  « The Molteni book arrived this morning. Look fantastic… Very impressive… Congratulations! Ernie. »

Fondamentaux N°62 Magazine édité en juillet 2017 par le Club Nièpce Lumière, dans la série “LES FONDAMENTAUX”, n°62 intitulé “De la Camera Obscura à la Lanterne Magique”. Ce document de 72 pages présente plus d’une cinquantaine d’ouvrages consacrés aux Projections Lumineuses, depuis le fameux “Ars Magna” de Kircher jusqu’à des livres des années cinquante consacrés à l’audiovisuel et au diaporama. C’est le premier document de référence sur un tel sujet : « Je viens de parcourir « de la Camera Obscura … » bravo c’est un beau travail de recherche, tu as dû y passer un joli moment, mais le résultat est super ! La présentation est très attrayante. » G.A. ; « Le contenu est excellent et la présentation remarquable” J.Y…

Livre TheatreOuvrage collectif publié en mars 2017 par “Revue d’Histoire du Théâtre”. Ce dossier de 144 pages a non seulement pour but d’offrir au lecteur une synthèse sur l’histoire de l’éclairage au théâtre du XVIIe siècle jusqu’à l’époque la plus contemporaine, mais aussi une histoire de la pensée de l’éclairage au théâtre. Patrice GUERIN y traite des grandes nouveautés de l’âge industriel de la fin du XVIIIe siècle au début du XXe siècle. Pour en savoir plus CLIQUER ICI.

  Article eclairage“L’évolution des techniques d’éclairage au service de la Projection”, article mis en ligne en avril 2016 par le Réseau Canopé  à l’occasion de l’exposition “Lumineuses Projections”. Pour consulter et télécharger CLIQUER ICI.

Munae 9

Ouvrage collectif publié en avril 2016 à l’occasion de l’exposition “Lumineuses Projections” faite par le Musée National de l’Education à Rouen. Il approfondit un certains nombres de sujets présentés dans l’exposition grâce à des articles écrits par différents auteurs : Delphine Diaz, Yves Gaulupeau, Patrice Guérin, Thierry Lefebvre, Laurent Mannoni, Didier Nourisson, Anne Quillien, Annie Renonciat, Isabelle Saint Martin, Christel Taillibert. « Je me suis aperçu que c’était un excellent travail et que ta contribution à l’ouvrage et à l’exposition avait été essentielle !!! » Francis Gires président de l’Aseiste.

Du Soleil au Xénon  Edité en 1995 à l’occasion du centenaire du cinéma, ce livret est aujourd’hui épuisé mais il en reste encore quelques exemplaires chez l’auteur. « L’éclairage est la question fondamentale de l’art des projections. Avoir une lumière vive, intense du plus petit volume possible, ne donnant pas lieu à un trop fort dégagement de chaleur, facilement maniable ; voilà les conditions exigées et que la pratique réunit difficilement”. H. F – Editions Laverne 1889. Entre la lampe à huile du Moyen-Age et l’ampoule à décharge actuelle de très nombreuses techniques furent développées avec plus ou moins de succès, telles que les éclairages au pétrole, au gaz ou à l’électricité pour ne citer que les principaux. Au fil des décennies la lumière se fit de plus en plus vive et de plus en plus puissante pour approcher les qualités de l’astre solaire, référence parmi les références.

livre Science1993 participation à un ouvrage collectif “Culture Scientifique et Technique de l’Entreprise” sous la direction de Paul RASSE, André GIORDAN et Yves GIRAULT – Z’Editions 1994. Chapitre « Le rôle du collectionneur dans la sauvegarde du patrimoine scientifique et technique” pp 65-71, exposé fait lors du colloque de Nice du 16 au 18 septembre 1993.

cataloguexpopg.jpgDurant les années 1990-2000 l’auteur a participé à de nombreuses expositions sur le cinéma, les lanternes de projection et l’éclairage. A chaque fois un catalogue fut édité pour que les visiteurs puissent conserver une trace de ces expositions. Ils sont malheureusement tous épuisés aujourd’hui.

Voir : Exposition “Les Antiquaires à Baltard” 1992

Des ouvrages concernant d’autres sujets sont accessibles avec les liens suivants :
Mensuel Design Collection
Ver sur Mer mémoires

 

Publié dans | 2 Commentaires »

Introduction

Posté par Patrice Guerin le 13 novembre 2010

Tous les textes, illustrations, photos et autres documents publiés sur ce blog ne peuvent être copiés, reproduits ou publiés sans l’autorisation écrite de l’auteur du blog. © Tous droits réservés suivant les règles de la Propriété Littéraire et Artistique en vigueur.

cartevisite.jpg

De la Préhistoire jusqu’au début du XXe siècle, l’art a toujours été figuratif, c’est à dire que l’image créée cherchait à reproduire la réalité de manière la plus réaliste possible selon l’impression que l’artiste souhaitait faire passer.

Au XIXe siècle, l’invention de la photographie permit d’obtenir “facilement” une meilleure représentation de la réalité et sonna le tocsin des artistes. La révolution industrielle facilita la création et la distribution de ces nouvelles images. Elle facilita le développement d’un marché populaire et démocratisa cet art au point de donner à chacun la possibilité de créer ses propres images sans avoir de talent particulier. Aujourd’hui n’importe qui peut prendre des images devenues virtuelles ou numériques sans se soucier de ce qu’elles signifient et de ce qu’elles deviendront.

Introduction tabl.photo_-300x201  Extrait d’une encyclopédie de 1930. La part consacrée aux Projections Lumineuses est extrêmement réduite : 1 illustration sur 44 !

L’image a permis de découvrir le monde qui nous entoure, du plus proche au plus lointain, de l’infiniment petit à l’extrêmement grand.Elle a permis d’éduquer les populations et de distraire – où d’effrayer – les familles. Elle a permis de créer des spectacles et de développer une industrie qui lui est propre, donnant ainsi naissance au septième Art, le Cinéma.

Ce sujet étant largement traité par ailleurs, nous nous intéresserons ici à un autre domaine des Projections Lumineuses, celui aujourd’hui oublié, abandonné, la projection d’images fixes associée bien sûr aux fameuses lanternes magiques, lanternes de projection et autres lanternes d’agrandissement.

Munae 1

L’histoire des Projections Lumineuses est très incomplète ; elle est souvent confondue avec l’histoire du Cinématographe qui n’est qu’un développement parmi d’autres de ce vaste sujet. Quant à l’histoire des entreprises qui ont contribuées au développement de ce secteur d’activité au cours du XIXe siècle, elle reste à faire, hormis pour quelques entreprises spécialisées dans le cinéma comme Pathé et Gaumont. On connaît quelques noms, on situe à peu près leur période d’activité, mais on ne sait rien du rôle qu’elles ont jouées, des appareils qu’elles ont fabriqués et des images – fixes ou animées – qu’elles ont contribuées à projeter.

.

Publié dans | 1 Commentaire »

1...910111213
 

2ndeavicenne |
kadscen |
entre terre et mer |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Histoire-Géographie-Educati...
| Oppidum anglicus: the city ...
| Joie en Dieu et Descendance...